Please use this identifier to cite or link to this item: https://app.uff.br/riuff/handle/1/19270
Title: Sombras silenciosas: estranheza e solidão em Lygia Fagundes Telles e Edward Hopper
Keywords: Literatura comparada;  Pintura;  Romance;  Littérature;  Peinture;  Roman
Issue Date: 30-Sep-2010
Abstract: Lecture des thèmes de la solitude et de l étrangeté dans trois romans et quatre contes de Lygia Fagundes Telles en dialogue avec onze toiles d Edward Hopper. L étude des rapports entre deux matières signiques a révélé la possibilité de l établissement d une comparaison entre les deux poétiques selon la perspective d une intersection sémantique, tout en mettant l accent sur l investigation des paradigmes thématiques. Selon leurs langages particuliers, l écrivain et le peintre dialoguent sur l homme, être au monde. Dans les toiles de Hopper et dans les récits de Lygia les fils thématiques communs retracent une même conception de la condition de l existence de l homme, donnant à voir l interelation entre ces deux formes expressives, qui, si réalisée à travers des moyens particuliers à chacun des arts, ne laisse pas de communiquer un sentiment évoqué à partir de la même vision du thème qui leur est commun: l absurdité de la condition humaine. En partant de la pensée d Albert Camus et de Jean-Paul Sartre, on analyse la critique de la représentation du dilemme de l homme confronté au monde vidé de sens. Le dialogue entre la fiction intimiste-existentielle de Lygia et la peinture de Hopper, comprise en tant que récit, se construit à partir des romans Ciranda de Pedra, Verão no aquário et As Meninas lus comme une trilogie de Bildungsromane et des contes Você não acha que esfriou?, Senhor diretor, A Medalha et Eu era mudo e só.
URI: https://app.uff.br/riuff/handle/1/19270
Appears in Collections:TEDE sem arquivo

Files in This Item:
There are no files associated with this item.


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.